• grain de papier et carnet de croquis
    lunettes de soleil et boucles d’oreilles
    sac à dos ou sac à main
    plan de la Biennale et carte de visite
    bouteille d’eau ou glace deux boules
    (imitation de) chapeau de paille
    sourire de circonstance et point de vue
    gardien de salle ou vendeuse à la boutique
    lot de cartes ou DVD de démonstration
    poudre d’or ou fondu à l’aquarelle

    inventaire glané dans la salle de Danièle Fabre

  • Belles de rencontres
    peinture de mots
    poils de loup
    portes en boîtes
    chats d’Islande
    saints de Bretagne
    joseph de tom
    chocolats d’aquarelle
    pommes de bouches

    mots enlacés
    pas bien mariés
    cachés sous mon oreiller


  • Via della Rosa
    salon de thé
    effluves de sucre et de chocolat
    enivrante odeur de café
    parfum de cardamone
    halte du matin
    ou de fin d’après-midi
    rendez-vous de gourmands
    ou d’amoureux
    avec bénédiction de Saint Jean

    Via della Rosa
    parfum d’Italie
    "quand l’ailleurs est ici"...


  • XINARCA

    Il a du taureau
    et du toreador
    un peu d’enfant de chœur
    beaucoup du séducteur
    et du gitan flamenco
    chevelure de femme
    sur corps viril d’homme
    doigts de fée sur sa cistre
    voix de maître dans l’église
    c’était non loin de Brioude
    une nuit d’été
    dans la Collegiale Saint-Laurent d’Auzon
    un goût de Corse en Auvergne


  • Listes de questions posées à Véronique Legros-Sosa :

    - Ce sont des plaquette ou des livres ? [1]
    - Vous êtes intéressée par la pluie ?
    - Vous n’avez pas trop chaud ?
    - Est-ce que tu souhaites participer aux nocturnes ?
    - Vous travaillez sur papier tout humide ?
    - Vous êtes de Bordeaux ? Vous n’avez pas encore peint la nouvelle place avec l’eau qui coule ?
    - Il est très très lisse votre papier ?
    - Je peux vous demander un petit truc ? un petit mot ?
    - Mon mari qui est curieux demande d’où vous êtes ?
    - Comment vas-tu ? Alors qu’as-tu fait de beau, là ?

    questions collectées dans la salle de Véronique LS

  • Listes de questions posées à Ewa Karpinska

    - Les reflets c’est gênant, hein ?
    - Vous étiez déjà venue à Brioude ?
    - Ça va ? Vous vous êtes remise de votre démonstration ?
    - C’est vous l’auteur de... ?
    - Vous travaillez à la lumière du jour ?
    - Es-tu Ewa ? Moi, c’est Pascale. Tu te souviens ?
    - Quelle sorte de papier utilisez-vous, parce que vous le martyrisez pas mal, j’ai vu ça quelque part ?
    - Quand vous faîtes, est-ce que vous vous inspirez de quelque chose ou bien est-ce que vous partez de rien du tout, de votre imaginaire ?
    - Vous êtes Ewa Karpinska ? Mon Dieu, je ne vous avais pas reconnue.
    - Vous en avez fait une démonstration déjà ? Ce sera quelle technique que vous allez faire ?


  • Liste de questions à Evelyne Delfour

    - Dites-moi c’est pas de l’aquarelle ?
    - Alors vous mettez un liant ?
    - C’est tellement fort comme couleur que... ?
    - Mais, c’est de l’encre aquarellable, alors ?
    - Comment on peut arriver à faire ces volutes comme ça ?
    - Alors c’est quoi là, c’est vernis ?
    - Quand on met du vernis sur l’aquarelle, qu’est-ce qu’elle devient l’aquarelle ?
    - Dites-moi si je me trompe mais il y a deux ans vous avez exposé des choses sous plexi ?
    Quel est le support que vous utilisez ? Vous avez un papier extraordinaire pour révéler les moindres traces ?
    - Combien de temps il vous faut pour peindre ça ?
    - Pour vous, c’était quoi ? (montrant un tableau)
    - Il y a deux ans, je me suis inspiré de vos aquarelles pour faire une sculpture céramique. Je peux vous faire voir ?


  • La Bageasse

    Un pont de pierre et de brique
    une passerelle de bois
    Une étendue d’eau glauque et scintillante
    Un barrage de béton
    L ’ombre de grands arbres verts
    Un moment de fraicheur
    Dans une journée étouffante .


  • Sourires de femmes
    Robes à fleurs
    Coeurs de bonne humeur
    Soleil de plomb
    Chaussures de ville
    Chapeau d’été
    Orages de la nuit

    Dis tu y étais toi dans les rues ?
    Tu ne les a pas reconnues ?
    Et pourtant elles t’ont vu
    Tout de blanc vêtu !


  • Cornebidouille
    Ventre de Saint Gris
    Saperlipopette
    Cacaboudin
    Pied de bouc
    Corne de limace
    Mille mots de sorcière
    Tu les as lu ?
    Tant pis !!!


  • Gare du Nord
    Hall de tes pas perdus
    Courant d’air de rien
    Vapeurs d’alcools
    Prose du Transsibérien
    Grand train de nuit d’ivresse
    Nuit d’encre de Chine
    Papillon de nuit de noce
    De toi l’ombre d’un doute

    De la gare, le Nord perdu
    De tes pas perdus, le Hall vide
    De l’air de rien, les vapeurs
    Des alcools, le courant d’air
    Du Transsibérien, l’ivresse
    De l’ivresse, la prose
    De Chine, l’encre de ton ombre
    D’elle, le papillon
    D’un doute, l’ombre de toi


  • Sortie anticipée

    Regards ahuris,
    sourires tapis,

    Talons ravageurs
    à mesure qu’avancent les heures,
    Souliers du même nom,
    se prêtent à
    L’escalator en berne ;

    Une personne en émoi,
    peut-être était-ce de l’effroi ?

    Dans tous les cas,
    Incident
    isolé :
    Personne ne se sent
    concerné.

    Furieuse lâcheté.


Les flâneries poétiques, qu’est-ce que c’est ? | Comment participer ? | Droits d’auteur | Partenaires
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0