• Liste de mes amants :

    un grand brun aux yeux bleus
    un petit gros aux yeux verts
    un grand sec mal élevé

    Liste des personnes que j’admire

    Stephen Hawking
    Stephen King
    Roger Federer


  • Liste "champion"ne

    - un pain de mie pour le moelleux
    - une tranche de jambon d’York pour le plein de protéines
    du gruyère rapé (sans les trous !)
    et un oeuf pour que mon "croque-monsieur" soit à cheval


    Liste de mes envies de voyage

    - partir en Inde et découvrir le Gange
    - partir découvrir les Mayas au Téhotihuacan et le serpent à plume
    - voir le pays de matin calme
    et partir pour toujours


  • Boules de pétanques, galets et blocs de pierre

    arrimage de la masse

    ceps de vigne, tubes métalliques et cordes

    croissance de la forme

    vis, écrous, rondelles, fil de fer et roues dentées

    soudures des membres

    bandes de draps et toile de jute

    légère caresse rêche

    quand survient le vent

    enflent les tissu
    grince le tronc
    s’accumulent les feuilles

    les oreilles savourent l’imperceptible de la vie
    jusqu’à l’inspire-expire
    des feuilles
    quand tout se tait


  • Sûrement pas de me retrouver dans une cour d’école !

    Aujourd’hui
    prendre un livre
    me mettre dans une chaise longue
    être au calme
    à la limite
    papoter
    sur ma chaise longue avec un(e) ami(e)
    jusqu’au soir
    rire
    dire
    ses peines
    faire ma langoureuse
    mon pacha
    manger
    des crunchs
    se moquer
    de la vie
    pour rire.


  • Une palette de couleurs,
    Du rouge,
    Du bleu,
    Du jaune,
    Du vert,

    Un bloc de 12 feuilles Moulin du Coq ou autre,
    Des pinceaux en poils de martre ou en poils de petit-gris,
    Et de l’eau, beaucoup d’eau,
    Dans une cour ou sur une place pavée,
    Avec la lumière du jour,
    J’ai envie de peindre mes envies.


  • Envies de l’instant

    Envie d’ailleurs
    Qu’on me lise de beaux , gros mots...ou des petits ou des brutaux, ou des courts,
    ou des qui ne veulent rien me dire ...
    Schindler.
    Voir Jean qui pleure ,rue des filles de joie...Qui sait...?
    Faire la vaisselle...Mais non , je rigole !!!
    De monts et de mers...
    De bons verres...
    Dehors, la couleur des blés d’or..
    Et le naufrage des nuages, au moins un soir, au moins ce soir.
    D’évanescence des sens, juste pour la petite musique.
    Voir enfin les mouches tomber, comme des mouches.
    De pétillences, de turbulences, de résonance.
    De chanter à tue- tête avec Johnny qui n’est pas un ange.
    De demains, de toujours ou d’encores même si...même si...
    D’ailleurs en vie.
    Lamothe,le 13.07.2013


  • Arche de la défense
    défense d’afficher
    arche de Noé
    Pyramide du louvre
    Noé l’ouvre l’arche

    4807m Mont blanc
    2m09 mon noir basketteur
    Le maitre étalon
    mon talon d’achile
    dragqueen sur les talons

    Roméo sans juliette
    Gréco sans toile
    laurel sans hardy
    françoise sans dutronc
    Vénus tronc sans bras

    Révolution française
    prise de la bastille
    pastille vichy
    maréchal nous voilà
    guerres et paix impossibles

    détritus "restent" poubelles
    ordures "bennent" odeurs
    plastiques "mouchent" goélands
    déchetteries déchargent pollution
    air "terrent" eau

    Liste débile indélébile
    inutile et malhabile
    erectile et volubile
    projectile antimissile
    Débile..........à l’asile


  • Chaque jour une envie ? Que nenni !
    beaucoup d’envies aujourd’hui...
    passer devant une pâtisserie, m’y attarder
    goûter sur le champ la tarte du Marquis
    (vous avez dit Marquis ? de Lafayette avez-vous dit ? )

    savourer deux ou trois chocolats de l’aquarelliste
    (opportuniste le pâtissier …)

    de là longer à pas lents les ruelles ombragées
    en léchant un sorbet
    (une boule figue, une boule cannelle)
    jusqu’à l’école Sainte Thérèse

    activer la manivelle de la Roue de la Vie

    revoir les nounours, les oiseaux, les enfants
    de Fabienne se perdre dans ses collages émouvants

    me retrouver sur un banc
    dans la fraîcheur du « roman »
    (vous avez dit roman ? qui dit Basilique dit art Roman…)
    souffler, regarder le silence s’engouffrer dans mes pensées
    les yeux levés, les yeux posés sur les vitraux

    laisser la flânerie aller jusqu’à Satan
    (oui il est présent, il est par ici... si je vous le dis !)
    aller le dénicher
    dans la salle de Jacques-Léon Charrier
    pour sûr Satan saura me (vous) souffler
    d’autres envies…


Les flâneries poétiques, qu’est-ce que c’est ? | Comment participer ? | Droits d’auteur | Partenaires
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0